Fév
04

Référencement : Les points les plus importants que les référenceurs ont appris sur Google Panda

Untitled design

Les référenceurs furent très surpris il y a trois semaines, lorsque Google a publié plusieurs nouvelles déclarations sur son algorithme Panda.

Traditionnellement, Google a tendance à être plutôt discret sur ses algorithmes de recherche. Mais, ses récents commentaires témoignent d’un réel écart par rapport à son habituelle discrétion.

Google était tout à fait transparent et a partagé beaucoup de nouvelles informations liées à Panda. Des informations dont de nombreux référenceurs n’étaient pas au courant.

Voici ce que je considère être les meilleures conclusions à retenir à propos de cet algorithme. Ce sont la toutes les actions que les experts en référencement peuvent mettre en place, que ce soit pour créer un nouveau contenu de grande qualité ou pour améliorer la qualité du contenu existant.

Tout d’abord, l’algorithme Panda porte spécifiquement sur le contenu. Il ne concerne ni les liens, ni l’adaptabilité mobile, ni le protocole HTTPS. Panda récompense le contenu d’excellente qualité en rétrogradant le contenu qui est soit spammy, soit de mauvaise qualité tout simplement.

Maintenant, voici les points les plus importants que vous devez savoir à propos de Google Panda. Y compris certaines des erreurs et des idées fausses qui circulent autour de cet algorithme et qui ont souvent, confondu même les experts SEO et référencement.

Suppression de contenu considéré bon par Google

Un gros problème est que de nombreux référenceurs ont fait la promotion de l’élimination généralisée de contenu sur les sites web qui ont été touchés par Panda. En réalité, cependant, ce que de nombreux référenceurs ne réalisent pas est qu’ils pourraient être en train de se tirer des balles dans le pied en faisant cela.

Après la réalisation d’audits de contenu, de nombreux référenceurs sélectionnent une large partie du contenu du site et la retirent. Que ce soit en affirmant que X% de contenu doit être retiré pour se remettre de Panda ou qu’un contenu plus âgé, moins à jour doit être supprimé, procéder à cette suppression sans une recherche adéquate et exhaustive va provoquer au contraire, une chute encore plus vertigineuse dans les classements sur le moteur de recherche. Il n’y a jamais eu de  » tactique de récupération infaillible pour Panda « , malgré ce que certains experts seo pourraient dire.

Malheureusement pour les référenceurs, il n’y a pas de formule magique pour se remettre de Panda quand il est question de quantité, d’âge, ou de longueur du contenu sur un site web. Au lieu de cela, vous devez regarder, lire et évaluer chaque page pour déterminer sa vraie valeur. La dernière chose que vous voulez faire est de retirer accidentellement des pages pertinentes qui aident en réalité.

Heureusement, il existe des outils qui permettent de départager le « bon » et le « mauvais », quand il est question de comprendre ce que Google considère comme étant une page ayant un contenu de qualité. La réponse se trouve dans Google Analytics (ou quel que soit votre programme d’analyse préféré) et dans Google Search Console.

Si Google envoi du trafic à une page, c’est qu’il estime qu’elle est suffisamment de qualité pour être bien référencée. Si vous alliez retirer cette page, car elle a été écrite il y a plusieurs années ou parce qu’elle est inférieure à un seuil magique de nombre de mots, vous perdriez tout le trafic futur que Google aurait pu envoyer à cette page.

Si vous êtes déterminé à retirer du contenu, au moins assurez-vous de vérifier que Google n’envoie pas de trafic à ces pages. Pas la peine d’en rajouter plus à vos problèmes de Panda en perdant plus de trafic.

Améliorer ? Où supprimer le contenu ?

« L’amélioration » par rapport à « la suppression » est un autre domaine où de nombreux experts en référencement sont en désaccord. Heureusement, c’est un sujet sur lequel Google a été très loquace si vous savez où trouver ces commentaires.

Google a été pour très longtemps un défenseur de l’amélioration du contenu de mauvaise qualité, et non de sa suppression pure et simple. Gary Illyes et John Mueller ont parlé à plusieurs reprises de l’amélioration de la qualité du contenu.

Dans un Hangout, John Mueller a dit :

Overall, the quality of the site should be significantly improved so we can trust the content. Sometimes what we see with a site like that will have a lot of thin content, maybe there’s content you are aggregating from other sources, maybe there’s user-generated content where people are submitting articles that are kind of low quality, and those are all the things you might want to look at and say what can I do; on the one hand, if I want to keep these articles, maybe prevent these from appearing in search.

Bien sûr, il y a toujours des cas extrêmes, et c’est sur quoi de nombreux experts en référencement s’attardent ou s’accrochent. Il est important de retenir que Google ne parle pas de ces cas bizarres et extrêmes, mais plutôt de ce qui vaut pour la plupart des sites web.

Si vous avez du contenu purement spammy ou rédigé exclusivement pour berner les moteurs de recherche, bien sûr, vous aurez envie de le supprimer. Mais si vous avez rédigé vous-même des textes plus ou moins de qualité ou embauché quelqu’un pour vous rédiger un contenu original, pourquoi le supprimer ? Améliorez-le.

Si vous avez du contenu « mince » que vous souhaitez mettre à niveau au futur, vous pouvez toujours le mettre en « noindex » pour l’instant. S’il n’est pas indexé par Google, il ne va pas vous faire de mal, dans une perspective Panda. Cependant, il est important de noter que vous devez toujours avoir assez de contenu de qualité sur votre site, même si vous désindexez ou retirez les mauvaises pages.

C’est ce qu’a également recommandé Google dans son Guide Algo Panda :

Instead of deleting those pages, your goal should be to create pages that don’t fall in that category : pages that provide unique value for your users who would trust your site in the future when they see it in the results.

Vous êtes toujours déterminé à tout enlever après avoir bien vérifié tous les faits ? Gary Illyes a donné des suggestions lors de son discours à Pubcon l’année dernière sur la façon de supprimer le contenu « mince » correctement.

Référencement et Google Panda 

Une des révélations les plus surprenantes de Google est que certains sites peuvent encore être référencés même en étant affecté par Panda. Bien qu’il existe certainement des cas où Panda a une incidence sur un site entier, et cela est sans doute vrai dans la majorité des cas, il est possible que seules certaines pages soient impactées négativement en terme de référencement, et non toutes les pages du site.

Ceci est une autre raison pour être prudent lors de la suppression de pages.

Extrait du Guide Algo Panda :

What most people are seeing are sites that have content that is overwhelmingly poor quality, so it can seem that an entire site is affected. But if a site does have quality content on a page, those pages can continue to rank.

Un porte-parole de Google l’a également confirmé :

The Panda algorithm may continue to show such a site for more specific and highly-relevant queries, but its visibility will be reduced for queries where the site owner’s benefit is disproportionate to the user’s benefit.

Contenu dupliqué

Une des premières choses qui fait paniquer les référenceurs quand leurs sites sont touchés par Panda est le contenu dupliqué.

Tandis que gérer votre contenu dupliqué est toujours une bonne idée d’un point de vue technique, il faut savoir que ce dernier ne joue aucun rôle dans Panda, comme confirmé par John Mueller fin de l’année dernière.

Et même alors, John Mueller a décrit l’importance de gérer le contenu dupliqué sur une échelle de priorité comme « somewhere in the sidebar or even quite low on the list. » En d’autres termes, concentrez-vous sur l’amélioration de ce que Panda impacte en premier, vous pouvez toujours réparer les détails techniques non liés à Panda par la suite.

À retenir : le contenu dupliqué peut certainement affecter votre référencement naturel. Mais dans une perspective Panda, si votre objectif principal est de regagner un bon référencement pour votre site web après une pénalité Panda, occupez-vous en à la fin.

Nombre de mots

referencement et redaction web

Beaucoup d’experts SEO & référencement naturel ont l’idée erronée que le contenu doit contenir un certain nombre de mots afin d’être « Panda-proof ».

Il y a beaucoup de cas d’articles de mille mots de mauvaises qualité, et d’autres exemples d’articles ou le contenu est d’une si grande qualité qu’ils se retrouvent très bien positionnés même s’ils contiennent à peine une centaine de mots … Mais dans ces cas particuliers, vous remarquerez que les sites en question sont vraiment considérés par Google comme étant de qualité supérieure.

Maintenant, si vous rédigez du contenu, il n’y a aucun mal à essayer de mettre en place quelques points de référence pour le nombre de mots – surtout si vous avez des contributeurs ou que vous embauchez des rédacteurs web. Il n’y a pas de problème avec cela. L’erreur ici est de croire à tort que le nombre de mots est lié à la qualité, à la fois dans une perspective Google et dans une perspective Panda.

Il est dangereux de supposer que juste parce qu’une page est en dessous d’un nombre total de mots en particulier, elle doit être retirée ou améliorée. Au lieu de cela, comme mentionné dans le paragraphe  » améliorer ? Où supprimer le contenu ? « , prenez le temps de vérifier si Google renvoie les internautes à ces pages. Si ces pages sont bien classées et si google leur envoie un bon trafic, alors le nombre total des mots n’est pas un problème.

Publicité & liens d’affiliation

Le rôle joué par la publicité et les liens d’affiliation dans Google Panda est intéressant. Cela ne veut pas dire que toute publicité est mauvaise ou que tous les liens d’affiliation sont mauvais.

C’est un sujet que John Mueller a également discuté dans ses Google Hangouts. Le problème, c’est le contenu qui les entoure – combien il y en a et comment il est présenté.

Là où il y a un impact sur le référencement naturel avec Panda réside dans la quantité de publicité et de liens d’affiliation affichés sur une page. Google va-t-il considérer comme bonne une page qui est essentiellement constituée de liens d’affiliation et sans contenu de qualité quelconque pour l’internaute ?

Ce n’est pas comme ci Panda ciblait spécifiquement les annonces publicitaires ou le contenu d’affiliation. Il y a beaucoup de superbes sites d’affiliation sur la toile qui sont très bien référencés et qui ne sont nullement touchés par Panda de quelque façon que ce soit.

Le vrai problème réside dans le décalage et le déséquilibre entre un contenu utile à l’internaute et un contenu de monétisation. Au Pubcon, Gary Illyes a dit que la valeur pour le visiteur devrait être supérieure à la valeur pour le propriétaire du site. Mais comme nous le voyons sur de nombreux sites web, cet équilibre a basculé dans l’autre sens. Dans un sens où le visiteur est considéré comme un moyen de revenus ni plus ni moins et où les propriétaires de sites web ne se soucient pas de lui donner une valeur ajoutée en retour.

Vous n’avez pas à noyer vos visiteurs sous une énorme quantité de publicité et de liens d’affiliation pour gagner de l’argent. Ces visiteurs apporteront beaucoup de valeur ajoutée à votre site web s’ils ne le trouvent pas trop chargé d’annonces pub.

Extrait du Guide Algo Panda :

There are also benefits from traffic even if it doesn’t convert into a click on an affiliate link. Maybe they share it on social media, maybe they recommend it to someone, or they return at a later time, remembering the good user experience from the previous visit.

Un porte parole de Google a également affirmé :

Users not only remember but also voluntarily spread the word about the quality of the site, because the content is produced with care, it’s original, and shows that the author is truly an expert in the topic of the site. »

Il y a une autre chose qui arrive souvent quand un site est frappé par Panda : naturellement, les recettes monétaires provenant des annonces des sites touchés par Panda chutent. Malheureusement, souvent la réaction des webmaster à cette perte de revenu est d’augmenter le nombre d’annonces ou de liens d’affiliation pour compenser. Mais cela ne fait que dégrader encore plus les sites en question.

À retenir : il n’y a absolument aucun mal à avoir des publicités ou des liens d’affiliation sur un site web. Cela ne va pas provoquer systématiquement une pénalité Panda. Ce qui peut causer une pénalité Panda, est plutôt combien et comment vous les présentez. Les annonces publicitaires et les liens d’affiliation devraient soutenir votre contenu, et non pas l’accabler.

Commentaires des internautes

Vous avez peut-être remarqué une tendance récente : de nombreux blogues et sites web d’actualité suppriment complètement les commentaires des internautes. Lorsque vous faites cela, cependant, vous supprimez un signal important que Google pourrait utiliser pour évaluer à quel point les gens réagissant à votre contenu.

Comme n’importe quel autre type de contenu, les commentaires ne sont pas mauvais simplement parce que ce sont des commentaires – leur qualité est le facteur décisif, et cela peut varier d’un commentaire à l’autre.

Et il n’y a pas que la perspective Google qui dicte pourquoi vous devez les conserver. Avoir une section de commentaires peut amener les visiteurs à revenir sur votre site pour vérifier les nouveaux commentaires, et ils peuvent souvent offrir des idées et des points de vue complémentaires sur votre contenu. Des communautés peuvent même se former autour des sections de commentaires. Et, bien sûr, cela vous ajoute plus de contenu rédactionnel, cette fois-ci généré par les utilisateurs.

Tout de même, assurez-vous de garder des commentaires de qualité. Mettez en place une bonne politique relative aux commentaires ; et surtout, ne faites pas l’erreur de les accepter automatiquement. Il est possible de stocker les commentaires en instance, jusqu’à lecture et approbation manuelle de votre part. Sinon vous risquez de vous retrouver envahi par un tas de commentaires spams automatiques et qui peuvent dans ce cas affecter votre site web pour de vrai.

C’est un point que John Mueller a confirmé, les commentaires de mauvaise qualité peuvent affecter le référencement des sites web. Pas besoin de paniquer pour une poignée de commentaires de faible qualité, mais si vous constatez que la valeur globale des commentaires sur votre site web est assez faible, vous voudriez probablement les éliminer, garder les commentaires de bonne qualité, et peut-être faire preuve d’un peu plus de discernement à l’avenir.

Problèmes techniques

Non, les problèmes techniques ne provoquent pas une pénalité Panda. Cependant, il y a encore une croyance largement répandue que des points techniques comme la vitesse de la page, un contenu en double, ou même sur quel TLD est publié un site web peut avoir des conséquences avec Panda. Ce n’est pas du tout exact.

Des points techniques en ce genre ont un impact sur votre référencement web en général, oui – mais pas à cause de Panda. Ainsi, il est préférable de prendre en considération les problèmes techniques et les améliorer. Sachez juste que dans une perspective Panda, cependant, ils n’ont pas d’impact.

Globalement

Google a publié un grand nombre d’informations importantes sur Panda dernièrement, et toutes ces informations contiennent des conseils que les experts en optimisation seo et référencement naturel peuvent mettre en action immédiatement – que ce soit pour s’assurer que leurs sites sont protégés contre Panda ou que ce soit pour se rétablir d’une pénalité Panda qui les a déjà impactés.

À retenir : créez un contenu de bonne qualité pour vos sites web et vous n’aurez plus à vous soucier de Google Panda 🙂

Adepte du growth hacking et passionnée d'inbound marketing, mon métier consiste à accélérer la croissance des entreprises, en faisant intervenir conjointement différents leviers du marketing des moteurs de recherche et du marketing des médias sociaux.

actuellement il y a 16 Commentaires(s)

  • David

    commented on 04/02/2016 at 13:56

    Nécessairement, un bon contenu pertinent, le maillage interne et surtout la pertinence sont l’avenir du web.

    Un très bon texte encore une fois, c’est clairement expliqué et très intéressant ! Bonne continuation ! 🙂

    • ANDREA GAILLET

      commented on 05/02/2016 at 10:25

      Merci beaucoup David, j’apprécie.

  • stephane

    commented on 04/02/2016 at 15:30

    Donc de la qualite et toujours de la qualitè pour panda si j ai tout compris

    • ANDREA GAILLET

      commented on 05/02/2016 at 10:26

      Eh oui Stephane. De la qualité, encore et toujours 😉

  • FranckMende

    commented on 05/02/2016 at 08:50

    Merci pour cet article clair et explicite.

    • ANDREA GAILLET

      commented on 05/02/2016 at 10:26

      Avec plaisir Franck. A bientôt.

  • SALHI

    commented on 05/02/2016 at 11:53

    Bonjour,
    Ma petite expérience comme web master sur e-monsite m’a permis de déduire que le site est le prolongement naturel de la personne ou de l’entreprise. Quant au référencement il me semble que tout compte.
    Les moteurs de recherches réagissent automatiquement avec les mots et les expressions publiés.

  • Dominic Perreault

    commented on 06/02/2016 at 13:19

    Article rédigé avec (encore une fois) un esprit de synthèse puissant.

    Étonné et curieux de lire l’influence des commentaires sur le SEO, sur le choix parfois difficile d’accepter ou non un commentaire; bref d’observer les points de vue de Panda et de John Mueller sur cet enjeu.

    (En passant, ceci est un commentaire de qualité sur un article signé ANDREA GAILLET 🙂

    • ANDREA GAILLET

      commented on 08/02/2016 at 17:05

      Bonjour Dominic 🙂

      Tant que ce sont des commentaires rédigés par de vraies personnes qui souhaitent réellement contribuer à la discussion, ça ne pose aucun problème.

      Mais quand une personne essaie d’insérer tel ou tel lien vers un site web ou un article de blogue pour des raisons de linkbuilding par exemple, alors là, je vérifie. Si le lien en question est complémentaire à mon sujet, de bonne qualité et venant d’un site de confiance je peux le garder, sinon je supprime.

      Par contre, il y a une catégorie de commentaires que je supprime systématiquement : Les commentaires générés automatiquement par des robots spammeurs. Ces spams n’ont rien à voir avec le contenu que j’ai posté en général, la plupart du temps ils sont en anglais et bourrés de liens web en tous genre. J’utilise le plugin wordpress AKISMET qui m’aide énormément en ce sens.

      Utilisé par des millions de sites, Akismet est très probablement la meilleure méthode au monde pour protéger un blogue contre les commentaires et les rétroliens abusifs.

  • Nathalie Fay

    commented on 08/02/2016 at 12:45

    Bonjour,
    Clair, explicite mais aussi très agréable à lire pour les rédacteurs ! Merci pour la fluidité du style.

  • Quentin Monet

    commented on 08/02/2016 at 19:08

    Bonjour Andrea,

    J’ai connu ton blog il y a quelques mois par ton compte Twitter. Et je dois dire que je me délecte de chacun de tes articles.

    Un commentaire pour te remercier, voilà encore un article pertinent et avec des sources.

    Bien évidemment on ne peut que confirmer tes conclusions. J’ajouterai juste qu’il n’y a rien de plus logique. Quand on y réfléchi, Google est perpétuellement orienté vers la satisfaction client qui sont, ni plus ni moins, les internautes.
    Alors le principale conseil serait de toujours rechercher à répondre à leurs attentes et non pas celles des algorithmes!

    • ANDREA GAILLET

      commented on 09/02/2016 at 09:46

      Tu as raison Quentin 🙂
      Tout ne tourne pas autour des moteurs de recherche et ce serait d’ailleurs une erreur fatale que de « mettre tous ces œufs dans un seul panier », à savoir tout miser sur un référencement Google. Je recommande toujours de diversifier les sources du trafic web au lieu de s’appuyer sur un seul canal.

      1. Figurer en première page, et même en première ligne pour attirer un internaute vers un site web une première fois est une chose, le retenir, le satisfaire, l’enchanter et le fidéliser en est une autre. C’est ça le vrai défi et c’est là que réside toute l’importance d’un bon contenu à valeur ajoutée.

      2. Il n’y a pas que Google pour la génération d’un trafic ciblé. Les médias sociaux offrent un énorme potentiel, mais malheureusement beaucoup échouent à l’exploiter, faute d’une stratégie éditoriale et surtout faute d’une stratégie de développement d’audience efficace.

  • Regis

    commented on 16/02/2016 at 15:03

    Bonjour Andréa,

    cette fois, je suis entièrement d’accord avec toi.
    Google Panda, il ne faut pas en envoie peur.
    Mais en étant logique et en ne paniquant pas, en se concentrant sur l’utilisateur, on est reste suffisamment éloigné de ce genre de pénalité.
    Bref, super article.

  • Fred Laurent

    commented on 16/02/2016 at 18:34

    Il existe une possibilité méconnue pour « recouvrer » une pénalité Panda lorsque les contenus sont de bonne qualité, mais mal considérés par Google : les données structurées Schema.org.
    Cela peut paraître étonnant, mais une démonstration a été menée (et documentée), en ajoutant des données structurées détaillées à toutes les pages de contenu d’un site. Le résultat a été spectaculaire (trafic x3).
    Pour ceux que ça intéresse, l’analyse en anglais est disponible ici :
    http://www.seoskeptic.com/a-websites-structured-data-success-story/
    La version française (autorisée par l’auteur) est ici :
    http://semanticmarker.com/articles/comment-doubler-trafic-web-donnees-structurees.php

    • ANDREA GAILLET

      commented on 16/02/2016 at 21:04

      Salut Fred 🙂
      Merci pour ta contribution.