Sep
04

Référencement : 4 tendances SEO importantes pour 2015 [ETUDE]

publié le septembre 4th 2015 dans Référencement & optimisation SEO avec 11 Commentaires

Depositphotos_33326607_m

Google est à présent mieux en mesure de récompenser un contenu web de qualité qui est pertinent pour une requête de recherche et moins dépendant des signaux traditionnels tels que les mots-clés, selon un récent rapport publié par Searchmetrics.

L’étude s’est basée sur une analyse des 30 premiers résultats de la recherche, pour 10 000 mots-clés pertinents et 300.000 sites figurant sur Google.com en 2015. L’objectif de l’étude (réalisée chaque année par Searchmetrics depuis 2012) est d’identifier les facteurs clés de référencement que ces sites bien positionnés avaient en commun.

Dans cet article, je vais mentionner 4 facteurs d’optimisation pour les moteurs de recherche ( SEO ) révélés dans ce rapport. Pour voir la liste complète des corrélations de positionnement sur le moteur de recherche Google, vous pouvez télécharger l’analyse Searchmetrics accessible tout en bas de l’article.

1. Un contenu de fond est plus important que jamais

Selon les révélations de l’étude, les pages bien référencées ont tendance à avoir plus de mots et sont mieux en mesure de donner aux internautes les informations qu’ils recherchent en couvrant les sujets de façon plus complète et détaillée, tout en étant facile à lire et à comprendre.

Depuis l’année dernière, la moyenne du nombre de mots sur les pages figurant dans les 10 premiers résultats de la recherche Google a augmenté de près d’un quart (passant de 975 à 1 285 mots en moyenne).

referencement et optimisation seo searchmetrics

2. L’expérience utilisateur peut influencer le référencement sur Google

Les sites web mieux référencés ont tendance à être mieux structurés et offrent une expérience utilisateur plus conviviale. Par exemple, il existe une corrélation (même si elle est relativement faible) entre le classement sur le moteur de recherche Google et le webdesign adaptatif des sites.

searchmetrics referencement naturel optimisation seo

3. L’optimisation SEO technique est une exigence fondamentale pour un classement élevé

Les facteurs techniques, comme le fait d’avoir une balise de titre et de description dans le code source et des pages qui se chargent rapidement, sont des exigences SEO standards auxquelles répondent presque toutes les pages figurant dans les 30 meilleurs résultats.

etude referencement tendances seo referencement google

4. Les mots-clés sont de plus en plus obsolètes en référencement

La corrélation entre les mots-clés et un haut classement sur le moteur de recherche Google a diminué globalement.

De plus en plus de sites bien référencés n’utilisent pas les mots-clés cibles dans le corps du texte, dans la description ou dans les liens selon les révélations de l’étude. Autre constat, les sites utilisent de moins en moins les mots-clés dans les URL, parmi les 300 000 sites inclus dans cette étude seulement 6% le font en 2015.

referencement google referencement naturel tendances seo

Rappel à propos de l’étude : Le rapport s’est basé sur une analyse des 30 premiers résultats de la recherche pour 10 000 mots-clés pertinents et 300.000 sites figurant sur Google.com en 2015.

telecharger_button_big

Adepte du growth hacking et passionnée d'inbound marketing, mon métier consiste à accélérer la croissance des entreprises, en faisant intervenir conjointement différents leviers du marketing des moteurs de recherche et du marketing des médias sociaux.

actuellement il y a 11 Commentaires(s)

  • Cédric

    commented on 04/09/2015 at 16:16

    Ces études sont toujours intéressantes, même s’il est primordial de rappeler que corrélation de veut pas dire causalité. Toutes ces études ne sont finalement que des constats qui ne valent en aucun cas un vrai test SEO.
    Néanmoins, elles (je dis ‘elles’ car Moz a sorti la sienne il y a peu) ont le mérite d’agréger des données d’un volume de sites et de pages très important.
    En ce qui me concerne, l’augmentation du volume moyen de mots par page ne m’étonne guère. En revanche, je suis plus sceptique sur l’importance moindre des mots-clés (là encore la formulation me semble importante … ce sous-titre me pose problème par exemple) ‘LES MOTS-CLÉS SONT DE PLUS EN PLUS OBSOLÈTES EN RÉFÉRENCEMENT’) ainsi que sur l’importance de l’UX et du RWD … tout du moins pour le SEO pur.

    Répondre
  • Dorothée Oké

    commented on 04/09/2015 at 16:33

    Merci pour cette synthèse.

    Répondre
  • Régis de SEO Rennes

    commented on 05/09/2015 at 09:20

    Bonjour Andréa,

    Tout d’abord, je suis relativement d’accord avec les premiers points.
    Mais pas vraiment avec le point 4. Le mot obsolète me semble fort. Google est moins dépendant des mots clefs pour comprendre et positionner un site, c’est vrai, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il ne tien pas encore beaucoup compte des motsc clefs.
    L’exemple illustré parle de DOMAIN, et tu parle de présence d’URL (et pas uniquement du domaine, donc un EMD), c’est volontaire ?

    Ensuite, je voulais revenir sur les signaux utilisateurs qui sont très importants, oui, pour définir un contenu de qualité. Mais néanmoins il ne faut pas oublier qu’il s’agit là pour Google de définir la qualité a posteriori.
    Et pour faire vraiment être certain de bien se positionner, il faut aussi pouvoir être interprêté par GG come contenu de qualité avant même tout signal allant dans ce sens, et dans ce cas il faut lui donner ce qu’il attend en terme de contenu.

    Bonne journée.

    Répondre
    • ANDREA GAILLET

      commented on 05/09/2015 at 17:46

      Bonjour Régis 🙂
      Personnellement je ne doute pas de la pertinence des résultats du rapport SEO 2015 de Searchmetrics, étude réalisée chaque année depuis 2012 d’ailleurs. Le volume de mots-clés (10 000) et les sites web (300 000) inclus dans leurs tests et analyses est quand même conséquent.

      Pour ce qui est du terme « obsolète », il figure bel et bien tel quel dans leur rapport anglophone. D’ailleurs, si tu suis l’actualité des top experts/influenceurs SEO anglophones, tu verras qu’ils font aussi de plus en plus le même constat et utilisent ce même terme.

      Répondre
  • Jeromeweb

    commented on 05/09/2015 at 17:33

    « De plus en plus de sites bien référencés n’utilisent pas les mots-clés cibles dans le corps du texte, la description ou les liens selon les révélations de l’étude »
    Etrange de ne plus utiliser le mots clef ciblé dans le corps du texte.
    Description, url encore ça se comprend, backlinks aussi à cause de Pengouin mais texte c’est bizarre. Juste des coocurences sont utilisées à votre avis?

    Répondre
    • ANDREA GAILLET

      commented on 05/09/2015 at 18:30

      Salut Jérôme,

      Ce constat de Searchmetrics ne m’étonne guère. Il m’est arrivé de constater que certains de mes articles de blog étaient référencés en première page pour des mots-clés ou phrases-clés que je n’ai point ciblé lors de mon optimisation seo / référencement et qui ne figurent pas exactement tel quel dans le corps du texte des articles en question.

      Et c’est bien le constat de cette étude, ou des sites web se sont retrouvés très bien référencés sur des mots-clés / phrases-clés, même si ces mots-clés / phrases-clés ne figurent pas dans le corps du texte de manière exacte ou identique. N’oublions pas que l’algorithme de Google utilise dorénavant l’analyse sémantique latente.

      L’INDEXATION SÉMANTIQUE LATENTE OU LSI, C’EST QUOI?

      L’indexation sémantique latente est une formule mathématique matricielle d’analyse de contexte sémantique et lexicale utilisée par les algorithmes des moteurs de recherche. Elle permet de trouver, puis construire des relations entre les mots d’un contenu – d’un ensemble de documents – qui sont sémantiquement connexes.

      L’indexation sémantique latente est basée sur le principe que les mots qui sont utilisés dans les mêmes contextes ont tendance à avoir des significations semblables.

      Répondre
      • Jeromeweb

        commented on 06/09/2015 at 12:25

        Hello
        « Il m’est arrivé de constater que certains de mes articles de blog étaient référencés en première page pour des mots-clés ou phrases-clés que je n’ai point ciblé lors de mon optimisation seo / référencement et qui ne figurent pas exactement tel quel dans le corps du texte des articles en question. »
        Moi aussi mais c’est de la longue traine (peu ou très peu de volume / peu de concurrence)
        Je reste sceptique sur des expressions concurrentielles sur le fait de se positionner sans le mot clef et sans optimisation des ancres des backlinks. A confirmer en pratique 🙂

        Répondre
        • ANDREA GAILLET

          commented on 08/09/2015 at 08:07

          Oui Jérôme, c’était bien des cas de longue traîne 🙂
          Pour les internautes qui ne connaissent pas la longue traîne voici une définition :

          Principe de la longue traîne

          Le principe de la longue traîne est apparu à Chris Anderson lorsqu’il a pu explorer les statistiques de ventes de sites web de commerce électronique comme Rhapsody (téléchargement de musique), Netflix (vente de DVD) ou Amazon. En inspectant une courbe présentant en abscisse les produits vendus et en ordonnée le nombre de ventes, il s’est rapidement aperçu que la courbe pour chacun des sites étudiés ressemblait à ceci :
          Image de la courbe de la longue traine
          La partie rouge (la « tête » de la Longue Traîne) représente les best-sellers : peu de produits très populaires représentant de très nombreuses ventes. La partie jaune (« queue » de la Longue Traîne) est représentative de produits peu vendus (parfois une à deux ventes par mois) mais en très grand nombre.

          Le concept de Longue Traîne devient très intéressant lorsqu’on s’aperçoit qu’en fait, c’est la « queue » de cette Longue Traîne qui génère le plus souvent 80% du chiffre d’affaires de ce type de site… C’est ainsi un très grand nombre de produits vendus très peu souvent qui, par leur masse, représente la majeure partie du bénéfice d’un site web tels que ceux inspectés par Chris Anderson.

          Répondre
  • Sytha HING

    commented on 07/09/2015 at 17:13

    Hi,

    Je rejoins les précédents commentaires et j’avoue être vraiment étonné pour le point N°4.

    Merci pour l’article.

    Répondre
  • Frédéric

    commented on 17/09/2015 at 12:16

    Merci pour cette étude intéressante, cependant je trouve dommage de ne pas corrèler ces résultats avec l’ancienneté du site qui me semble de plus en plus importante. Nul doute qu’un site ancien positionné déjà sur son secteur peut se passer des mots clés, pour un site récent par contre cela me parait impossible.

    D’autre part, leur étude prenait-elle en compte « louboutin pas cher » lol

    Répondre

Je serais ravie de lire vos commentaires et suggestions.